Après 2 ans et demi d’activités, plus de 1000 visites réalisées et quelque 8000 visiteurs accueillis, les guides de Brussels By Foot ont vécu, vous l’imaginez, quelques situations cocasses, quelques affaires loufoques. Ils ont commencé une jolie collection d’histoires et d’anecdotes.

Aujourd’hui, nous vous racontons quelques-unes de ces pépites arrivées pendant les visites guidées…

Passionnée à en sauter par la fenêtre

Clara est une passionnée. Tous ceux qui ont déjà suivi sa visite “Art Nouveau dans le Quartier des Squares” vous le diront. Si elle fait preuve de passion lors de chacune des visites qu’elle guide, ce jour d’Août 2020 aura définitivement entériné son dévouement à toute épreuve…

Ce samedi matin, alors qu’elle s’apprête à sortir de chez elle pour rejoindre son groupe du jour, Clara se rend compte qu’elle est enfermée dans son appartemment. Sa colocataire est partie en fermant la porte de l’extérieur et a emporté par erreur ses clés. La locataire répond au téléphone et se met en route pour venir ouvrir à Clara. Mais elle se trouve à l’autre bout de la ville ; Elle ne pourra pas la délivrer à temps. Une idée : Clara appelle ses propriétaires qui habitent l’immeuble. Ils doivent avoir un double des clés. Ils en ont un effectivement, mais ne sont pas sur place…

N’écoutant que son courage et ne pensant qu’à ses 15 visiteurs qui doivent déjà être en train d’arriver au lieu de rendez-vous, Clara ouvre la petite fenêtre des toilettes et se faufile hors de chez elle. Elle arrivera finalement avec à peine 5 minutes de retard, les cheveux un peu ébouriffés, et une belle histoire à raconter !

Ah oui, vous vouliez savoir à quel étage habite Clara ? Au 1er. Mais ses toilettes se trouvent au rez-de-chaussée !

Deux cousins peu attentifs à la visite… Mais on leur pardonne!

Anna et Christophe (noms d’emprunt), deux cousins inséparables pendant toute leur enfance et toute leur jeunesse, s’étaient perdus de vue depuis une quinzaine d’années. Vivant tous les 2 à Bruxelles, mais ayant tous les 2 une vie bien remplie, les années étaient passées si vite et leurs contacts avaient cessé petit à petit. La vie parfois est ainsi…

Anna et Christophe avaient, un jour d’automne 2020, décidé chacun de leur côté de réserver une visite guidée avec Brussels By Foot. Chacun accompagné de son conjoint, les 2 cousins étaient tombés sur les fesses en arrivant au lieu de rendez-vous. Après les grandes embrassades et les petits bisous, la visite avait commencé mais, on l’imagine aisément, les façades Horta et les Hôtels Particuliers, si magnifiques soient-ils autour des Squares, étaient passés au second plan pour nos 2 cousins qui avaient pas mal de temps à rattraper !

Les toilettes les plus proches, s’il vous plaît ?! (Et viiiite!)

Au lancement de Brussels By Foot, il n’était pas rare que les visites se fassent avec pas plus de 1 ou 2 personne(s). Ce jeudi de janvier 2019, l’unique visiteur avait prévenu de son retard probable par sms : “Je suis encore aux toilettes, j’arrive dans 2 minutes…”. Lorsque le visiteur était enfin arrivé, l’air soulagé, la visite avait pu commencer. Mais, après une brève introduction sur le quartier des Marolles, l’homme avait interrompu le guide en s’excusant : “Je suis désolé, j’ai du manger une salade pas lavée. Je pense que je ne vais pas pouvoir aller au bout de la visite. Pouvez-vous m’indiquer les toilettes les plus proches s’il vous plait ?”

François, le guide du jour, était resté un moment sans voix après que ce visiteur visiblement dérangé eut quitté le tour au pas de course. Il avait du attendre le dimanche suivant, lors de la prochaine visite, pour avoir des nouvelles de ce monsieur qui s’était réinscrit pour la prochaine balade. Il se portait beaucoup mieux et avait pu, cette fois, aller au bout du tour “Bruxelles : 1000 Ans de Luttes“. Il s’est depuis réinscrit pour toutes les autres thématiques et est devenu un de nos clients les plus fidèles (sans autre problème gastrique à signaler!).

Payements en nature…

Brussels By Foot pratique, pour la plupart de ses visite, la politique du “prix libre et conscient”. Le visiteur paye, en fin de tour, le prix qui lui semble juste et qui correspond le mieux à ses moyens. C’est une philosophie qui correspond à nos valeurs et que nous trouvons juste. Certains donnent beaucoup, d’autres moins, et cela donne en moyenne un revenu juste pour les guides et ça permet à l’association de développer ses activités.

Cependant, cette philosophie du prix libre met quelque fois mal à l’aise des personnes qui ont du mal à trouver le juste prix. Cela fait partie du jeu et nous sommes là pour répondre aux interrogations ! Mais, vous imaginez, certains visiteurs nous ont parfois surpris à l’issue du tour. Voici quelques “payements” libres que nous avons déjà reçus :

  • Un chèque de 20 €… à aller encaisser en France ;
  • “Je n’ai pas d’argent sur moi mais je partagerai votre activité sur mon compte Instagram : j’ai plus de 1000 followers” ;
  • Un chocolat
  • Un “bon pour” un repas gratuit dans le restaurant de la visiteuse ;
  • Une pièce de monnaie étrangère (on a toujours pas trouvé de quel pays elle venait) ;

Des visiteurs perdus, puis retrouvés… Par un autre groupe

En été, les groupes sont parfois bien remplis. Les guides sont toujours attentifs à tous les visiteurs afin de n’oublier personne et d’avancer à un rythme adapté à chacun, mais il arrive, de rares fois, que des visiteurs lâchent le groupe et se retrouvent perdus dans la ville.

C’est ce qui s’est passé un jour de 2019. Un tout jeune couple avait décidé, pour fêter ses 50 ans de mariage, de suivre la visite guidée “Bruxelles : 1000 Ans de Luttes“. Malgré les attentions du guide, ces 2 jeunes tourtereaux, sûrement aveuglés par l’amour, avaient fini par perdre le groupe au milieu du parcours. Après quelques tours dans le quartier, notre petit couple avait fini par retrouver le groupe. Sauf que…. Ce n’était pas le groupe avec lequel ils étaient partis, mais un autre groupe, avec un autre guide, pour une autre thématique ! C’est ainsi que John et Brenda (noms d’emprunt), un beau jour de l’été 2019, ont suivi une sorte de mélange entre la visite “1000 Ans de Luttes” et la visite “Brusseleirs d’Hier et d’Aujourd’hui“.

…Voilà donc 5 histoires choisies parmi toutes celles qui nous sont arrivées en 2 ans et demi. Si, vous aussi, vous avez vécu des expériences insolites lors de visites avec Brussels By Foot, n’hésitez pas à nous en faire part !

On vous attend encore nombreux chaque week-end dans nos groupes afin de continuer à écrire l’Histoire de Brussels By Foot et de continuer à vivre des petits moments volés comme ceux relatés ci-dessus !